Entretenir une belle pelouse

La nouvelle réglementation relative à l’extension de la loi Labbé, nous interdira d’appliquer des produits phytopharmaceutiques à compter du 1er juillet 2022 dans les propriétés privées à usage d’habitation, y compris leurs espaces extérieurs et leurs espaces d’agrément. Nous suivrons cette réglementation.
La solution de facilité qui consistait jusqu’à présent à traiter devra être remplacée par d’autres techniques. Une certaine tolérance sur la présence éventuelle de certaines herbes sera aussi indispensable.
Afin de ne pas être trop confronté à un développement de ce qu’on appelle les «  mauvaises herbes » dans votre pelouse, nous vous proposons de mettre en place dès l’automne un plan de fertilisation du gazon.

En effet, le sol de votre terrain peut perdre en nutriments. Le nourrir en terreau ou en fertilisant lui permettra de l’enrichir. Les nutriments ainsi assimilés étofferont le feuillage de la pelouse, contribueront à renforcer le système racinaire. Les « mauvaises herbes » à défaut d’être détruites chimiquement seront concurrencées par un gazon devenu plus résistant. 
Pour palier à une éventuelle mortalité de la pelouse en été, il est important de la scarifier à l’automne et la regarnir, en même temps que l’apport de fertilisants. Même chose au printemps à la sortie de l’hiver lorsque des mousses se sont développées et que le gazon s’est dégradé.

J’ajoute que la tonte a aussi une grande importance. Tondre fréquemment, assez haut, avec des lames bien affûtées est un gage supplémentaire de qualité.

Suivant le niveau de qualité que vous souhaitez obtenir nous pourrons étudier la solution la plus adaptée et établir un plan de travaux qui contribuera à pérenniser l’esthétique de votre pelouse.